Navigation Menu+

Existe-t-il des facteurs de protection contre la maladie d’Alzheimer ?

Posted in Étape 1 : Comprendre | 0 comments

Existe-t-il des facteurs de protection contre la maladie d'Alzheimer ?

Qu’est-ce qu’un facteur de protection ?

Un facteur de protection est un facteur qui vous éloigne du risque de développer la maladie. Ce que nous avons dit au sujet des facteurs de risque s’applique aux facteurs de protection : vous éloigner d’un risque n’est pas une garantie absolue contre ce risque.

Quels sont les facteurs protecteurs contre la maladie d’Alzheimer ?

Une bonne santé cardiovasculaire et donc un mode de vie sain (alimentation équilibrée et activité physique régulière)

  • Un niveau élevé d’éducation et le maintien de stimulations intellectuelles.
  • Une vie sociale riche.
  • La consommation régulière de vin rouge.
  • Anti-inflammatoires
  • Anti-hypertenseurs

Quel est le lien avec ma santé cardio-vasculaire ?

Le bon fonctionnement du cerveau dépend d’une bonne alimentation en oxygène. Or l’oxygène est transporté par le sang au travers de notre système vasculaire.  Et si ce système ne fonctionne pas correctement, la vascularisation du cerveau va s’appauvrir, ce qui signifie qu’il va recevoir moins d’oxygène. La bonne santé du cerveau dépend donc du bon fonctionnement de notre système cardio-vasculaire.

La santé cardiovasculaire dépend en grande partie de notre alimentation et de notre mode de vie. Il s’agit donc d’un facteur modifiable, c’est-à-dire que nous pouvons agir dessus. Comment ? En adoptant les stratégies suivantes : une alimentation équilibrée (et en veillant au taux de cholestérol), le maintien d’un poids santé, veiller à sa tension artérielle, la pratique régulière d’une activité physique, et participer à des activités stimulantes sur le plan intellectuel et social.

 

Pourquoi faire de l’exercice physique ?

L’exercice physique accélère le métabolisme de votre organisme et augmente l’afflux sanguin vers le cerveau, facilitant sa vascularisation. Certaines études ont montré que l’exercice physique pouvait produire de nouvelles connexions neuronales et même de nouveaux neurones.

Qu’est-ce que le niveau d’éducation a à voir avec la maladie d’Alzheimer ?

Les personnes qui ont acquis un certain niveau d’éducation (supérieure à 12 années) ont développé un réseau de connexions synaptiques plus important avec des connexions redondantes et de meilleure qualité. On parle de réserve cérébrale. Le développement de la maladie d’Alzheimer mettra plus de temps à faire des dégâts dans un réseau développé que dans un réseau faiblement développé. De même, les symptômes mettront plus de temps à apparaitre.

C’est la raison pour laquelle il est important d’utiliser régulièrement ses facultés intellectuelles en apprenant constamment de nouvelles choses. Alors c’est le moment de vous lancer pour apprendre une nouvelle langue, à jouer d’un nouvel instrument, une nouvelle danse, à cuisiner, voyager….

Et vous, quelles sont vos idées d’activités pour réduire le risque de développer la maladie d’Alzheimer ? Postez vos commentaires ci-dessous.

Crédits photographiques : Image de couverture : © carballo – Fotolia.com

 


Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *